vendredi 28 octobre 2016

Je ne perds pas de temps le matin

C'est peut-être bien la reprise qui fait ça, mais je n'ai pas une minute à moi le matin. Alors je ne peux tout simplement pas le prendre pour me maquiller, me parfumer ou lisser mes cheveux, par exemple. Et, je crois qu'en plus de me faire gagner du temps, ça permet à ma peau et à mes cheveux de vivre un peu leur vie un peu plus tranquillement. 

On se souvient tous des challenges/mouvements de "no make-up". En plus de faire du bien à la peau, c'était également censé aider à reprendre un peu confiance en la version naturelle de soi. On a tous une bonne base, après tout, et le make-up peut soit faire une grosse différence, soit ne pas être remarqué par une autre personne. Et puis souvent, ça fait une grosse différence pour nous et ça ne change rien dans ce que voient les autres. 

Ce "no make-up" forcé pour moi a ses bons et ses mauvais jours, évidemment. J'ai l'impression de paraître plus jeune, un peu comme une ado, un peu ébouriffée aussi, surtout quand c'est en vélo que je me rends au stage. Les joues rosies par la fraîcheur du matin, les lèvres un peu pâles que je passe mon temps à mordiller pour les réanimer légèrement. 

Bon, après, comme je suis dans un stage où l'hygiène est importante, mes cheveux son rabattus dans mon dos et je me force à ne pas y mettre les mains à aucun moment : serait-ce le remède aux cheveux qui regraissent vite ? Peut-être, mais ils me semblent en bonne santé et j'en suis heureuse car l'envie me prend de les laisser pousser encore un long moment. 

Je ne perds pas de temps le matin dans ce qui ne m'est pas indispensable indispensable. Je suis mes envies, en fait. Je n'écoute plus que moi. Et les choses iraient tellement mieux si les gens ne se permettaient plus de donner des conseils en mode : "tu devrais un peu plus/moins te maquiller/t'habiller, ça serait plus joli/décent/ ça t'irait mieux". 

Après tout ce qui nous va le mieux c'est ce que l'on veut. 

Love always, 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !