dimanche 11 septembre 2016

Le besoin de recharger ses batteries

Une des choses qu'il est important de savoir quand on connait quelqu'un d'introverti : c'est qu'il a besoin de recharger ses batteries en se coupant un peu de son entourage de temps à autre. C'est quelque chose que je me suis surprise à devoir expliquer à certains de mes amis récemment, parce que j'avais l'air "saoulée" en soirée ou quoi et que malgré le fait que je leur dise qu'il n'en était rien, ils avaient du mal à comprendre. 


Non je ne suis pas saoulée quand je reste dans un coin à écouter sans forcément participer à la conversation. Je suis juste épuisée, j'ai besoin d'être passive. J'aime bien passer du temps avec mes amis, et j'essaie d'en profiter encore un maximum avant la rentrée, mais au bout d'un moment, les interactions sociales me deviennent lourdes et j'ai besoin de me déconnecter un peu. Et il arrive que je commence à me déconnecter alors que je suis encore entourée. 

Non je ne m'ennuie pas quand je suis dans cet état là. Je suis juste beaucoup plus pensive, beaucoup plus sur la lune, ailleurs, pensant à de vieux souvenirs ou au programme de mes semaines à venir, ou écoutant lascivement les conversations de proximité. 

Je ne pensais pas vexer qui que ce soit en étant "off" comme je le suis parfois. Mais ces derniers mois, il est arrivé souvent que j'entende "elle va bien Safia ? Elle a l'air déprimée/saoulée/de se faire chier" ou alors "et toi Safia, tu as rien à raconter ? qu'est-ce qu'il t'arrive ?". Non, rien, il ne m'arrive rien, je suis juste fatiguée. 

Alors, théoriquement, quand je suis dans cet état, c'est signe qu'il est temps pour moi de rentrer. Qu'il est temps que je passe quelques jours dans ma bulle avant de resortir fraîche comme le jour, bavarde et souriante. 

Etrangement, le fait d'écrire/lire ne me fatigue pas quand je suis "off". Je veux simplement un peu de tranquillité, faire les choses dans l'ordre que je souhaite, dans le temps que je préfère, ... et puis bon qu'on ne me demande pas non plus toutes les cinq minutes si je vais bien. 

Et vous, des particularités qu'on ne comprend pas toujours dans votre entourage ? 

Love always, 


6 commentaires:

  1. Je suis exactement comme toi mais je ne sais pas du tout comment mon entourage le prend. Personne ne m'a jamais dit que j'avais l'air saoulé, je crois plutôt que les gens prennent ça pour de la timidité.
    Alors que c'est pas forcément le cas c'est juste que mon temps de "sociabilité" est plus réduit que d'autres après j'ai besoin d'une période calme. Et surtout il s'épuise plus vite dans de grands groupes qu'avec des amies très proches, ou en soirées. Je ne suis vraiment pas très soirées pour ma part...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En réalité quand je parle de soirées, c'est souvent des soirées en petit comité ; on a un groupe d'amis de 5-6 personnes grand max en général. Mais ça m'éprouve déjà un peu dans mon quota de sociabilité :p

      Supprimer
  2. Waou, je découvre ton blog et me reconnait énormément dans cet article.
    J'ai 29 ans et je n'ai jamais su mettre des mots sur ce que je ressens continuellement, ce que je suis en fait. Pas dépressive, pas antisociale. Juste introvertie peut-être ? A explorer !
    Merci en tout cas.
    Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Carole, si jamais ça t'intéresse d'en savoir un peu plus sur ta personnalité, je peux te conseiller ce test assez connu : https://www.16personalities.com/fr
      Personnellement je trouve que ça a mis pas mal de mots sur certains points de mon caractère :)
      Ravie d'avoir pu t'aider à te retrouver un peu en tout cas !

      Supprimer
  3. oh, je te comprend c'est ce que je vie en ce moment. je me retrouve à expliquer à des gens qui croient bien me connaître que j'ai besoin de me ressourcer un peu...seule!!!! ce qui est impossible en ce moment.quand je suis en mode "off" je traîne sur les blogs des autres!et oui mon entourage ne comprend pas que je sois si "sociable" et que j'aime la solitude. j'ai du mal à faire comprendre la comptabilité pour moi entre les 2. bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement comme tu le présentes. Quand je suis off, je traine aussi beaucoup sur le net, je discute, je poste, aussi bien sur mon blog que sur certains réseaux sociaux... mais j'ai le plaisir d'être seule chez moi, en pyjama, de faire les choses dans mon propre temps etc... et c'est vraiment plaisant et relaxant. J'ai quand même du mal à faire comprendre ça aux gens qui sont un peu tout le contraire de moi, plutôt extravertis, toujours prêts à meubler les conversations, toujours partants pour faire des sorties... fiou !

      Supprimer

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !