lundi 19 septembre 2016

L'art de tenir sa langue

J'ai jamais été proche de la gent féminine. Un peu comme si je n'avais jamais vraiment réussi à parler le même langage. Et puis, peut-être que l'habitude d'écrire et de parler un peu de tout sans penser aux conséquences fait que j'ai encore plus de mal avec la subtilité et les petits secrets.



Normalement, quand on te confie quelque chose, tu dois le garder pour toi. Ce n'est pas ce que j'ai fait et je n'ai pas vraiment d'excuse. Mais je dois apprendre à me taire si je veux être une bonne amie. 

Une autre de mes particularités, c'est que je n'ai jamais su mentir. Je peine même à cacher certaines de mes expressions, ma mère par exemple lit en moi comme dans un livre ouvert et la seule chose que je puisse y faire c'est éviter frénétiquement de me retrouver en face à face quand je sais qu'elle a des questions à me poser. 

C'est un peu pareil avec tout le monde en fait. Alors parfois, alors même que je ne devrais pas, ma langue se délie, et ce n'est que bien plus tard que le boomerang me revient dans la tête. 

Bref, je me suis brouillée avec mon amie, sur quelque chose d'important, et je ne sais pas trop comment arranger les choses. Je ne peux qu'attendre.

Love always, 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !