vendredi 4 septembre 2015

Tag – Rentrée 2015

J'ai été taguée par Charlie pour cette rentrée (rentrée qui pour moi n'a toujours pas eu lieu puisque c'est à la fin du mois, m'enfin faisons comme si !) et on va donc parler d'école, de ressenti, d'affaires scolaires et de questions pratiques (honnêtement je trouve ce tag plus intéressant que d'autres parce qu'on va pouvoir enfin se rendre compte des habitudes de chacun à l'école, de ce qui marche pour l'un et pour l'autre et des goûts de chacun, enfin laissons donc la place aux questions) !


Est-ce que j'aime l'école ?

Ce n'est pas une réponse qu'on entend souvent (surtout de nos jours) mais oui, j'adore l'école. Enfin, j'ai adoré l'école. Simplement parce que, globalement, le long de ma scolarité, j'ai appris à faire la part des choses : à intégrer ce qui m'était utile, à ne pas faire attention à ce qu'on pouvait dire de moi (combien d'enfants doivent faire semblant de ne pas aimer l'école pour paraître plus "cool"), à trouver mes instants de petits bonheurs simples journaliers (je suis une personne simple)... 
Je trouve que les gens cherchent souvent la petite bête avec les cours, que ce soit le prof qu'ils jugent pas assez bon ou pas assez intéressant, les cours qu'ils jugent pas adaptés, les gens qu'ils jugent mal également, ... Alors que bon, au fond, on s'en fout des autres. Prend ce qui te plaît, même si ça ne plaît pas aux autres, fais pas attention à ceux qui essaient de bousiller ta journée (profs, racailles, voire "amis" parfois ; on dit bien que la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe) et puis fait ce qui te semble être juste par rapport à toi même, à tes capacités, à ce que tu aimerais améliorer etc... Et tu passeras une bonne journée. L'école, ce n'est que ça, au final. Le reste, ce sont les autres ("l'enfer, c'est les autres"). 

Où en suis-je dans mes études ?

Comme dit au début de cet article, je fais ma rentrée à la fin du mois, et j'entre en 3e année de médecine. J'ai fait donc les deux années précédentes et j'ai fait, en plus, une année de M1 en neurosciences (parce que ça ne suffit plus de n'être que médecin praticien, faut aussi avoir d'autres diplômes...). 

Ma plus belle année de cours

Question difficile. J'ai toujours dit que les années que j'ai préféré dans ma vie étaient celles du collège, parce qu'elles étaient simples, remplies de bon souvenir et que je ne me posais pas trop de questions sur la vie jusqu'à m'en donner des insomnies. Mais en y repensant, ma première année de médecine aussi a été mémorable, parce qu'elle était intense et que j'étais au meilleur de ma forme, et que j'ai su gérer mon blog, mes études, des petits loisirs et ma relation amoureuse sans trop d'embûche, chaque chose avait sa place, et c'était juste parfait. 

Ma matière préférée 

Au collège, j'aimais à peu près tout, peut-être un peu plus le français parce que j'ai toujours été très tournée vers la lecture et l'écriture. J'étais bonne en français mais étrangement je n'arrivais pas à faire plus alors que c'est ce qu'attendaient de moi mes professeurs. Relation conflictuelle avec cette matière.
Au lycée, c'était mon cours de civilisation en anglais et plus tard la philosophie, mais j'aimais également beaucoup la SVT (depuis le collège, en y repensant).
Et puis en médecine... Ca dépend vraiment. J'aime les cours bien construits et intéressants, que ce soit dans le social ou dans la science... Mais quand on travaille un minimum, on en arrive facilement à tout aimer puisqu'il y a du social et de la science dans quasiment toutes les matières. 

La matière où je suis indéniablement nulle

Bon, pas trop de surprises, le sport. Je faisais toujours tout mon possible mais ça restait inlassablement la matière avec ma plus basse moyenne. Je ne suis pas faite pour les sports d'équipe ou en 1 contre 1 ; la seule fois où j'ai réussi à avoir une excellente note, c'est en endurance. Et puis sinon, je sais pas vraiment nager, je séchais les cours en seconde puisqu'au choix de début d'année j'avais eu le choix entre piscine et... piscine. Génial, n'est-ce pas. 
J'inventais une excuse chaque semaine : indisposée / rhino-pharyngite / allergie / rhume / indisposée... 

Etais-je du genre à répondre aux profs ? 

Euhm... non. Comme dit plus haut, "l'enfer, c'est les autres". Donc concrètement, soit le prof était vraiment cool, soit je l'appréciais pas et du coup je m'en contre fichais (l'indifférence est pire que la haine, mon p'tit). La seule chose à laquelle j'essayais toujours de m'intéresser, c'est le cours (y a des jours avec et des jours sans, mais c'était mon principe de base). 

Ai-je déjà été déléguée ? 

Une seule fois, en 6e, ce qui était plutôt impressionnant vu qu'on ne connait pas tout le monde. Donc j'étais plutôt flattée, et sérieuse bien sûr, aussi bien aux yeux de mes profs que de mes camarades. Je me voyais donc bien me représenter mais... mes parents n'ont pas voulu. J'ai beaucoup été entravée dans mes envies personnelles à cause de mes parents. La raison n'était autre que les conseils de classe (1 fois par trimestre, donc) se terminaient trop tard (19h, lol). Un exemple de plus de la stupidité de mes géniteurs. 

Ai-je été à différents collèges ? 

Non, bien que j'ai déménagé plusieurs fois dans ma scolarité, j'ai toujours pu continuer à aller à la même école. Donc je n'ai pas d'expérience personnelle à partager là dessus. 

Mon sac / mon agenda / ma trousse de cours pour cette rentrée

Eh bien... je ne les ai toujours pas achetés, parce qu'il me reste encore quelques semaines de vacances, que j'ai dépensé beaucoup d'argent cet été et que j'attends patiemment ma première bourse pour faire mes derniers achats de rentrée. 

Mais sinon, je pense prendre un sac noir, plutôt féminin mais pratique pour mettre tout ce dont j'ai besoin dedans, et une trousse simple et mignonne, légère. 

L'agenda et certaines autres affaires de cours ont cependant déjà été achetés, et il suffit d'aller voir mon haul de la rentrée pour y jeter un oeil. 


Le genre de stylos que je préfère 

J'ai énormément de stylos différents. J'ai des stylos classiques (j'aime beaucoup la fluidité des Bic bleus pour prendre des notes) et beaucoup de stylo fantaisie (encre liquide ou non, de toutes les couleurs). Sans oublier les surligneurs (stabilos), les stylos feutres (de la marque .88) et j'en passe. La raison est simple : je suis très visuelle, j'aime avoir des repères dans mes cours et j'aime faire des jolies fiches. Tout ce qu'il y a de plus confortable pour réviser efficacement !

Le poids de mon sac de cours 

Le poids de mon sac est variable, mais généralement quand même assez lourd. Je fais attention à ne prendre que ce qui est nécessaire pour ne pas l'alourdir plus que de raison, généralement en fonction du temps que je passe hors de chez moi. Donc, mon ordi, ma trousse, de quoi noter, mon agenda, parfois (rarement) un manuel ou deux pour certains cours... J'ai fait exprès d'acheter un ordinateur pas trop lourd pour pouvoir le supporter quotidiennement dans mon sac. Sinon, pour les manuels disponibles à la bibliothèque de la fac, je ne m'embête pas à les emporter (d'autant que d'avoir internet sur le campus me permet de ne pas avoir à ramener grand chose pour réviser). 

Mon sport préféré à l'école 

La course à pied, aussi simple que ça. J'aime bien aller à la piscine, dernièrement, pour apprendre à nager, mais je ne suis pas très endurante dans l'eau, alors que la course à pied à tous les mérites : 
– C'est gratuit 
– Ca réoxygène le cerveau et les poumons
– Ca permet de réfléchir 
– Ca fait travailler tout le corps 

L'heure du lever et du coucher 

En période de cours comme pendant les vacances, mes horaires restent assez fluctuants. Je vais essayer de fixer ça davantage. Généralement je me lève à 6h parce que j'aime avoir du temps pour me préparer et pour manger, parfois même pour finir une ou deux choses avant d'aller en cours. 
En conséquence, j'essaie de me coucher à 23h, mais j'arrête de travailler vers 21h30 ou 22h pour me conditionner à aller dormir (càd lâcher l'écran blanc de l'ordi, boire une tisane, me préparer à aller me coucher, et faire un truc genre lire ou regarder un épisode d'une série). 

La distance de l'établissement (en l'occurence ma fac)

De chez mes parents, c'est à environ 20-30 min selon mon moyen de transport (bus, tram ou vélo, le vélo c'est très rapide et ça fait de l'exercice et c'est écolo, mais ça peut aussi faire transpirer si on est en retard). Ca ne m'a jamais posé de problèmes d'être un peu loin, parce que je profite généralement de mon transport pour lire/réviser/écouter de la musique. C'est un temps de latence que je rentabilise bien. 
Et sinon, de chez mon copain, c'est 5-10 min selon si c'est à pied ou à vélo que je m'y rends. 

Ma popularité à l'école 

Longue histoire. Au collège, j'étais très populaire, enfin mon groupe d'amies était très populaire, simplement de par notre différence (goûts vestimentaires et musicaux) et de par nos notes (ben oui, les grosses têtes rockeuses). Ensuite, au lycée, j'ai débarqué dans un lycée où je ne connaissais personne, ce qui a changé la donne. Je ne m'y sentais pas très bien, principalement à cause de l'influence de mes parents sur moi, la pression qu'ils me mettaient sur le dos quotidiennement, m'empêchant de vivre ma vie de lycéenne et de découvrir les joies de la jeunesse insouciante ; donc j'étais plutôt discrète, effacée, peut-être même plutôt marginale. Et puis maintenant, c'est un peu différent, je connais pas mal de personnes de différentes promos, sans pour autant connaître tout le monde, et tout le monde ne me connait pas forcément... donc je suis "normale". 

Mes profs 

On voit tout et son contraire en tant que profs, ceux qui nous plaisent, ceux qui nous plairont jamais, les pédagogues, les "à l'arrache" etc... Aujourd'hui, à la fac, les profs sont pour la plupart assez impressionnants, de par leur parcours ou leur discours. Alors je dirai que j'ai été plutôt satisfaite de mes professeurs, même si certains font vraiment tâche dans le décor. 

Je nomine... 

Voilà donc pour ce tag vraiment intéressant ! A mon tour, je nomine Tinhy, Koppa et Mab

Portez vous bien, 

Love always, 


4 commentaires:

  1. Merci d'avoir répondu si vite ! Ca ne suffit plus d'avoir les diplômes de médecin praticien ? Pourquoi ? Parce que vous êtes beaucoup ? Mais on n'entend tout le temps, qu'il y a de la pénurie (je fais les questions et les réponses désolée).
    19h c'était trop tard pour être déléguée ? Oo' Mais en même temps tu habitais près de l'établissement ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben disons que si tu veux pouvoir enseigner ou diriger un service, il faut que tu aies des diplômes de sciences à côté (idem que pour médecin chercheur). Sinon tu restes un simple praticien hospitalier. D'après ce que j'ai compris.
      Et sinon, oui, 19h c'était trop tard pour mes parents à cet époque, genre je devais être à la maison à 17h et ce jusque la fin du lycée... niveau libertés c'était pas trop ça pendant ma scolarité !

      Supprimer
  2. C'est un tag super intéressant! Moi aussi je préfère la course à pied à tous les autres sports... et je déteste la natation.
    Merci de m'avoir nominée! Cela va être quelque chose à mettre sur mon blog, qui est à l'abandon ces temps-ci...
    Je te souhaite une bonne rentrée Safia <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ça ! Bonne rentrée à toi aussi ! <3

      Supprimer

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !