mercredi 9 septembre 2015

La première année de médecine : le vrai du faux

J'avais déjà rédigé un article sur la première année de médecine, qui avait été jugé comme intéressant pour certains, donc étant donné que je ne l'ai plus, je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de le rédiger à nouveau (peut-être en plusieurs petits articles, car il y a tant de choses à dire là dessus). Pour ce premier article de cette petite série, on va parler des rumeurs autour des études médicales et plus particulièrement de la première année, car on connait tous au moins une personne qui s'inscrit en PACES ou bien qui s'y est inscrit, et donc même si cet article ne sert pas à tout le monde, il peut être intéressant de tirer au clair certaines informations qu'on suppose vraies.

photo : tumblr
Bien souvent, on ne sait pas exactement à quoi s'attendre en choisissant de s'inscrire en PACES. Ce sont les rumeurs qu'on entend qui nous font considérer que ça se passe toujours d'une certaine manière la première année. J'ai personnellement entendu beaucoup de choses et j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que je m'apprête à rédiger pour me faire dédramatiser et commencer l'année plus sereinement. Bref, commençons donc à prendre les rumeurs une par une (si vous connaissez d'autres rumeurs et que vous souhaitez que je vous donne mon opinion dessus, vous pouvez bien sûr le laisser en commentaire et j'y répondrai). 

J'ai eu le bac sans mention, alors c'est même pas la peine de tenter médecine

Les résultats au bac n'entre pas du tout en compte pour pouvoir déterminer à l'avance sa réussite ou son échec au concours de la PACES. En fait, comme la fac ne fonctionne pas du tout comme le lycée, on peut facilement voir des personnes ayant eu mention AB réussir haut la main, au contraire de personnes ayant eu la mention TB. Tout dépend de sa motivation, ses méthodes de travail, sa régularité, les moyens mis en oeuvre... 
Donc si votre voeu le plus cher est de faire médecine et que vous vous sentez prêt à tout donner pour ça, ne laissez personne vous détourner de votre ambition sous prétexte que vous n'étiez pas excellent au lycée. 

Selon le type de bac, on a plus ou moins d'avantages 

Ce n'est pas vraiment vrai. Même s'il est fortement recommandé d'avoir fait un Bac S pour continuer en médecine, il est arrivé que d'autres Bac réussissent leur année ; le tout est bien sûr d'avoir une certaine affinité avec les sciences fondamentales pour pouvoir rattraper ses "lacunes" au courant de l'année. Ce n'est en tout cas pas impossible. 
Pour ce qui est des spécialités, on entend tout et n'importe quoi. La vérité c'est que : 
Si tu as fait une spécialité maths et que tu y es bon, tu auras des facilités en maths, tu seras à l'aise avec les calculs, que ce soit en maths ou en physique d'ailleurs. 
Si tu as fait une spécialité SVT, tu auras sans doute vu certaines petites choses qu'on voit en PACES en biologie.
Si tu as fait une spécialité physique-chimie, tu seras peut-être plus à l'aise avec la physique (acoustique et compagnie) et peut-être aussi avec la chimie. 
Mais de toute façon, il y aura des tonnes de choses que tu apprendras de novo parce que ce ne sont pas des choses vues au lycée ; donc les avantages sont minimes. 

On est sûrs à 80% de redoubler la première année 

C'est la chose la plus démotivante qu'on puisse se dire. Le jour de la rentrée en deuxième année, et après nous avoir félicités, le professeur a demandé à ce que les redoublants lèvent la main. Et globalement, on était à 50-50 (il paraît d'ailleurs que c'est même plutôt 60-40, en faveur des primants). Le fait de redoubler ne donne d'ailleurs pas forcément d'avantages, il est souvent beaucoup plus difficile de se remotiver à réapprendre les choses vues l'année passée, d'autant qu'il faudra les apprendre mieux pour pouvoir grimper dans le classement. Même si on sera plus à l'aise en étant carré que primant, les difficultés sont comparables. 
D'ailleurs, il vaut mieux ne pas se dire que "de toute façon on va redoubler" pour se mettre en condition de travail et mettre toutes les chances de son côté, honnêtement, avec de la motivation et de la rigueur, la PACES n'est pas si difficile. 

Les redoublants font tout pour empêcher les primants de suivre en cours 

C'est à peu près vrai, mais ça tend à changer, en fait tout dépend de ce que la faculté met en place pour limiter ce type de grabuge. Dans ma fac, les cours étaient enregistrés, et donc si on n'arrivait pas à suivre, on pouvait éventuellement reprendre ça à la maison sur le site internet de rediffusion. Ensuite, ma fac a mis en place un système de cartes : les carrés et les primants avaient deux types de cartes différentes, et ces cartes étaient déclinées en différentes couleurs selon l'ordre alphabétique. Ainsi, lorsqu'un groupe (mettons le groupe allant de la lettre A à D) était assigné à un amphi et avait une carte de primant bleue, toute personne n'ayant pas exactement cette carte n'étaient pas permis à l'intérieur de l'amphi. Ce qui a fait drastiquement diminuer les problèmes pour suivre le cours en live (comme il y a plusieurs amphis, le prof est dans seulement l'un deux et son cours est retransmis aux autres, ce qui permettait aux carrés de faire du bruit sans que le prof ne les reprenne). 
Après, même sans ce système de carte, il y a toujours des amphis plus calmes que d'autres, des surveillants qui calment les carrés voire leur demandent de quitter l'amphi... donc il est toujours possible de trouver une solution. Il n'est pas impossible de travailler ! 

Le bizutage est redoutable

Dans ma fac, c'est complètement faux. Je pense que de manière générale, le bizutage est moins présent en médecine que dans les autres facs. Il y a bien sûr des petites "traditions" qui veulent que les carrés engueulent les retardataires dans les amphis, mais ce n'est jamais adressé à une personne en particulier et ça ne dure que le temps que l'élève s'assied (à coup de "ASSIS là !"). 
D'ailleurs tous les carrés ne se connaissent pas forcément, et donc c'est pas vraiment possible de différencier les primants des redoublants.
Par ailleurs, sachez que le bizutage est interdit par la loi et que vous pouvez porter plainte. Moi personnellement je n'en ai jamais fait l'expérience et je n'ai jamais vu personne se faire bizuter en médecine... 

La PACES c'est le plus dur, après c'est tranquille 

Le plus gros mensonge concernant les études de médecine. Moi j'ai trouvé que la deuxième année était encore pire. Certes, ce n'est pas un concours, mais la quantité de travail est double, en plus d'avoir des options obligatoires, anglais, stage et compagnie. Le redoublement en deuxième année est très fréquent parce que les gens se disent que c'est censé être "tranquille" donc surtout, n'en croyez pas un mot. 
Décider de faire médecine c'est s'engager à travailler sérieusement jusqu'au bout. Avoir sa PACES ne suffit pas. 

En PACES, pour réussir, il faut être prêt à faire des nuits blanches et travailler même aux toilettes 

Si on sait s'organiser et travailler régulièrement, on n'en arrive pas là, sauf si t'as passé deux mois à faire le touriste et qu'il te reste un mois pour réviser avant le concours. 
Non, les cours durent environ 4 heures par jour, 4 jours par semaine en moyenne, avec par moments des TD d'une heure ou deux deux à trois fois par semaine. Tu travailles environ 2 heures pour apprendre 1 heure de cours, les TD étant des compléments de cours pour appliquer ce qu'on a vu en cours magistral et faire des QCM et exercices. Donc globalement, par matinée, tu passes toute l'aprem à réviser. Le weekend, tu le consacres à revoir les cours de la semaine et préparer les TD de la semaine à venir. Et il est important que tu dormes tous les soirs le même quota d'heures pour être en forme pour le lendemain. Mais sinon, t'as le temps de manger, d'aller aux toilettes, et même de regarder un épisode d'une série une fois par jour pour te changer les idées (c'est quand même recommandé de te changer un peu les idées). 
Travaillez sérieusement et régulièrement et ça vous paraîtra aussi simple que ça. 

Il vaut mieux prendre une prépa pour avoir une chance de réussir 

Non, beaucoup de gens réussissent sans prépa. La faculté met en place un tutorat pour s'exercer aux QCM une fois par semaine, avec des étudiants de 2e année (j'ai notamment été tutrice). Après, tout dépend de comment tu préfères travailler. Si la prépa te permet d'être davantage encadré et que tu es prêt à en payer le prix pour être sûr de passer, tu peux y aller. A savoir que les prépa proposent différentes formules aux étudiants : juste des séances d'exercice ou alors des cours pour mieux comprendre, des concours blancs, en pouvant parfois choisir les matières que tu veux travailler en priorité (maths et physique en général, mais y a aussi pour la biologie, l'anatomie et compagnie). Donc réfléchis à tes besoins et fais en fonction. Certaines personnes préfèrent s'organiser seules, ça ne te donnera pas moins de chances. Les personnes ayant suivi les cours d'une prépa ne sont pas assurées de leur réussite, il y a un gros pourcentage qui ne parvient tout de même pas à réussir. 

Par ailleurs, les chances de réussites sont moins minces qu'on le croit, car la PACES est une année commune aux études de santé : médecine, dentaire, sage-femme, pharmacie et kinésithérapie sont regroupés. Donc tout le monde ne veut pas forcément faire médecine. Tout le monde ne travaille pas sérieusement, beaucoup de personnes ont prit cette filière par défaut ou comptent se laisser aller au redoublement. Les personnes qui réussissent sont donc les personnes qui ont fait les choses sérieusement et qui méritent le plus leur place en médecine. Si tu sens que tu t'en sors bien, que tu réussis à garder ta motivation et à comprendre les cours et les QCM, tu en feras partie. 

Impossible d'avoir une vie sociale en médecine 

Ben... en ayant lu ce qu'il y a au dessus, vous vous doutez bien que ce n'est pas vraiment vrai. En travaillant bien en semaine, rien ne vous empêche de voir des amis certains samedis, dîner en famille le dimanche, etc. D'ailleurs, même s'il s'agit d'une année de concours, vous vous ferez sans doute des amis en amphi, à force de vous assoir dans le même coin et d'être dans le même groupe de TD, voire en étant inscrit en prépa. Ca vous égayera un peu et vous fera tenir le coup. Sachez tout de même garder en vue vos priorités, ce n'est pas recommandé d'aller à toutes les soirées et de faire des roadtrip tous les weekends... ! 
Voilà pour cet article sur les rumeurs générales concernant la PACES. Si vous avez des question ou des suggestions pour les prochains articles de cette série, vous pouvez me le laisser savoir en commentaire. Et sinon, pour lire d'autres articles portant sur la médecine ou les études de médecine, il suffit de cliquer ici.

Portez vous bien ! 

Love always, 



1 commentaire:

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !