samedi 30 mai 2015

Du loisir et des occupations

Depuis la fin de mes examens, il est vrai que je ne m'adonne pas suffisamment à mon blog. C'est bizarre, parce que justement, j'ai beaucoup plus de temps pour moi et que pour l'instant, je n'en fais pas forcément grand chose. Mais c'est peut-être parce que j'ai du mal à me redéfinir un objectif pour cet été que je n'arrive plus vraiment à trouver quoi dire dans un nouvel article. 


Actuellement je continue la lecture. Je suis une grande impatiente, impatience qui tire parfois vers l'ennui si je n'y prends pas gare, alors je ne lis pas qu'une seule oeuvre à la fois. Pendant mes révisions, à chaque fois que j'entendais parler d'un livre susceptible de me plaire, je me le notais, et ensuite, quand j'avais une liste conséquente, j'allais tenter de les trouver à prix bas sur Amazon pour les commander. Aujourd'hui, la majeure partie de cette liste est arrivée dans ma boîte aux lettres, et j'en compte dans tous les styles : des thrillers, des livres jeunesse, des grands classiques, du fantastique ou encore de la science-fiction... le tout soit en anglais, soit en français. Comme je ne ferai plus anglais dorénavant, je me suis dit que c'était un bon moyen de ne pas perdre la main. 

photo : giphy

En ce moment je lis : 
  • Ronya, fille de brigand par Astrid Lindgren (celle-ci même qui a écrit Fifi Brindacier)
    Ronya est la fille du chef d'une bande de brigands. Rik aussi. Ceux-ci sévissent dans la forêt de Mattis, non loin de leur habitat, un vieux château déchiré en deux par la foudre, et où chacune des deux bandes rivales vit. Mais les rivalités vont cesser le jour où Ronya et Rik se rencontrent au bord du Gouffre et décident que tout doit changer...

    Mes premières impressions : C'est un récit jeunesse, donc c'est écrit tel que l'on s'y attendrait. Je ne suis pas suffisamment loin dans l'histoire, mais ça se lit facilement, bien que je reconnaisse que ça m'emballe moins que d'autres oeuvres de la même catégorie.
  • Baguettes chinoises par Xinran (emballée comme je l'ai été par Chinoises)
    « Tandis que les hommes qui subviennent aux besoins de la famille sont considérés comme les piliers sur lesquels repose le toit du foyer, les femmes, elles, sont de simples outils de travail, de fragiles ustensiles dont on se sert tous les jours, puis qu'on jette. » L’histoire de trois sœurs d’une fratrie de six. Elles quittent leur village pauvre pour chercher du travail à Nankin. "Je vais leur montrer, moi, à tous ces villageois, qui est une baguette et qui est une poutre !"
    Mes premières impressions : J'en suis déjà à plus de la moitié, et je dois dire que c'est tout aussi prenant que le premier lire que j'ai lu de la même auteure. C'est cependant moins dramatique, même si on entend tout de même le désespoir de certaines femmes qui croisent le chemin de ces trois soeurs. Ca se veut encore une fois un témoignage, un peu modifié, puisque je pense que dans la réalité ces trois femmes n'étaient peut-être pas issues de la même famille, et il y a une grosse touche d'humoristique, puisqu'elles sont toutes les trois campagnardes et qu'elles découvrent la ville de manière relativement brutale. Une oeuvre agréable et portant réellement un message, un témoignage de ce qui fut il n'y a pas si longtemps...

  • Le trône de fer, l'intégrale I par George R. R. Martin (inutile de vous faire un dessin, hein)

    Mes premières impressions : En commençant la lecture, je me suis vite rendue compte que la série (du moins dans ses débuts) était très fidèle au livre. J'avais eu envie de revoir la première saison, mais, me rappelant que le bouquin était en train de moisir dans mon étagère, je me suis dit que ce sera plus intéressant que de simplement me poser devant mon écran. Il y a plus de détails, certes, et c'est plus simple de se souvenir de qui est qui et de qui fait quoi, mais ça n'en est pas moins désagréable. Le style d'écriture fait effet médiéval, parfois les tournures de phrase me semblent étranges, mais ça se lit facilement, d'autant qu'ayant vu toute la série, on visualise plus facilement les événements, les personnages, etc.
  • Folle par Nelly Arcan
    Il y a trois ans, Putain, par la même auteur, avait traversé le ciel de la rentrée comme un météore aussi éblouissant qu'énigmatique. Il n'y avait pas que le physique de blonde hitchcockienne de sa (très) jeune auteur. Une forme littéraire remarquable déroutait et en même temps suscitait les questions sur la vérité autobiographique de ce texte absolument hors du commun. On se demanda si Putain n'était pas le genre de performance impossible à répéter, ou même une sorte de suicide littéraire. Aujourd'hui, Nelly Arcan revient (de loin). Il s'agit de raconter en détails les derniers temps d'une liaison amoureuse particulièrement catastrophique (et authentique, cela ne fait guère de doute). Le récit multiplie les variations rageuses sur le thème du : pourquoi ai-je fait cela ? Et, dans la tragédie de cet amour réciproquement destructeur, Nelly Arcan fait jeu égal avec son premier livre, avec son caractère absolu, la beauté d'un désespoir intransigeant.
    Mes premières impressions : Je ne pense pas que je m'attendais à ça en commençant la lecture. C'est encore plus cru que ce que je pensais, ce qui ne me pose pas de problèmes dans la forme, mais parfois, ça me paraît assez misogyne dans le fond. Parce que la nana (elle est son propre personnage) elle a des idéaux relationnels qui semblent, déjà, malsains, et en second plan, assez machistes. On sait pas trop si elle raconte vraiment son histoire à elle ou si c'est modifié, toujours est-il qu'il y aurait de grandes ressemblances avec son propre vécu. Le style d'écriture est singulier, certes, on a l'impression que c'est une longue lettre à destination de son dernier "grand amour" (qui n'a pas grand chose de romantique selon moi), c'est raconté "comme ça vient", donc pas dans un ordre particulier, ça développe beaucoup les psychologies des personnages, etc... Mais c'est pas franchement ma tasse de thé au niveau de l'ambiance du bouquin, assez intense, assez malsaine, assez limite, au bord de la "folie" peut-être, si elle veux, mais bien de sa propre définition de la folie, définie sur des standards de la société qui veulent que, ouais, t'as été pute, ben tu ne vaux pas grand chose, sauf si un mec veut bien de toi. En tout cas c'est l'impression que ça me donne et j'ai un gros problème avec ça. A voir dans la suite, mais je suis presque déjà certaine que ce bouquin ne me plait pas et qu'il ne vaut sa note que sur la forme. 
A part ces livres là, il m'en reste beaucoup qui attendent d'être lus. Peut-être que je ferais un article plus spécifique sur les livres qui m'auront le plus marquée. 

Je ne regarde pas vraiment de série, je me suis un peu lassée de passer trop de temps à fixer mon écran, je ne fais plus que suivre la saison en cours de Game of Thrones à raison d'un épisode par semaine.

Au niveau sportif, au lieu de me mettre au footing, j'ai commencé par me mettre à la natation. Je ne savais pas vraiment nager il y a de cela quelques temps, et deux séances en solo m'ont permis de saisir "le truc" et de pouvoir commencer sérieusement. J'ai donc eu le loisir de me rendre compte qu'effectivement, je ne suis pas très endurante puisque faire une longueur m'épuise au point de faire une pause entre chacune d'elles. Mais ça va venir. 

photo : giphy
Peut-être qu'une fois que je serais un peu plus rodée, j'envisagerai de faire du footing en parallèle. Je ne vise pas le corps d'athlète, juste la capacité d'endurance. Y aller doucement ne me fera pas trop de mal pour commencer, je suis déjà contente d'avoir la motivation nécessaire de me lever tôt pour profiter de la piscine à deux pas de chez moi.

Enfin, pour finir, et pour ne pas trop alourdir davantage cet article, je ne vais pas parler cinéma, je ne vais pas parler musique, je vais parler du nouveau loisir que j'affectionne, parce que j'ai fait la découverte d'un joli forum RPG avec une superbe plateforme. J'ai adoré le concept et je me suis promis d'attendre patiemment la fin de mes examens avant de penser sérieusement à m'inscrire. C'est très carré, il faut que le personnage qu'on crée ait une histoire et une personnalité qui tiennent la route pour être validé, et seulement après on a accès à la plateforme du "jeu". 

capture d'écran

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu'est un forum RPG (Role Playing Game) c'est un forum sur lequel on incarne un personnage inventé par nos soins, de sorte à coller avec l'ambiance du forum (dans ce cas c'est du médiéval-fantastique) et ça fonctionne un peu comme une histoire écrite à plusieurs : on se contente de narrer les sentiments et pensées de notre personnage, de lui faire accomplir des actions, de le faire interagir avec d'autres personnages d'autres joueurs (on ne peut pas faire parler ou bouger un autre personnage que le nôtre, c'est donc vraiment un jeu à plusieurs, ce qui peut donner pas mal de rebondissements, pas mal de retournements de situation, et ça peut, bien évidemment, ne pas aller dans le sens qu'on voudrait) et j'en passe au niveau des possibilités de récit. 

Ce que le site que j'ai trouvé ajoute au Role Play plutôt basique, c'est sa plateforme de jeu. Ca se joue sur navigateur, on n'a pas de personnage 3D comme dans un vrai jeu vidéo, mais on a des statistiques et des compétences sorts ou combats, qui dépendent des statistiques de notre personnage, qui sont générés au hasard par un lancer de dés interne (mais on peut donner des bonus aux caractéristiques qu'on a vraiment envie d'avoir pour notre personnage). En gros, on peut se battre, lancer des sorts, avoir de l'argent, acheter des items qui nous permettent d'augmenter certaines de nos stats, etc. Et on peut même vraiment mourir (de façon irréversible) ou se suicider (si c'est cohérent avec l'histoire du personnage, même si c'est tout de même encadré de manière très stricte). Par ailleurs, les Maitres du Jeu jouent un peu les Dieux du monde dans lequel évolue notre personnage, et ils peuvent décider d'orchestrer une catastrophe naturelle (ou non) pour donner du piquant et du vivant à l'histoire, ce qui peut se solder par quelques décès en fonction des probabilités de survie de chacun...

Bref, ce jeu a vraiment beaucoup de ressources et je n'ai jamais vu de RPG par forum aussi développé (il se met à jour par moments puisque des modifications peuvent toujours se faire). Ca ne fait que quelques jours que je joue dessus, ça n'est pas un jeu sur lequel on peut passer des heures, puisqu'il dépend de la disponibilité des joueurs qui entrent en jeu dans ce qu'on fait, mais c'est vraiment passionnant pour le moment. 

Pour ceux que ça intéresse, ça s'appelle Edenya, et tout est expliqué sur leur site et leur wiki et il y a également un chat IRC dédié (sur lequel je suis allée pour me faire un peu guider lorsque j'avais des questions) et un forum Hors Jeu qui sert à la même fonction et à d'autres. 

Autant vous dire que je passe beaucoup de temps à écrire, à lire et à nager en ce moment (ce qui est pour le mieux).

Et vous, que faites-vous de votre temps libre ? 


1 commentaire:

  1. J'adore la natation ! J'en ai fait pendant de nombreuses années. Je trouve que c'est un sport très relaxant :)

    RépondreSupprimer

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !