mardi 17 février 2015

"Online", la fiction dans laquelle je me plonge.



Vu que j'avance dans la rédaction de ma fiction façon histoire dont vous êtes le héros et que je n'ai toujours pas parlé à proprement dit de l'histoire en question, voilà un aperçu de la fiction. 

Pour commencer, on incarne une certaine Sara, nana assez proche de tout ce qui est réseaux sociaux actuels et à qui il arrive des choses liées à l'internet (bon, ça, on l'aurait deviné rien qu'à partir du nom de la fiction "Online"). 

Sara est un personnage assez banal en vérité. Je veux dire par là qu'elle n'est pas extraordinaire, qu'elle a ses défauts, son histoire pas forcément très heureuse (plus j'avance dans la rédaction et plus je me dis que la fiction sera dramatique avant tout) et des amies toutes aussi banales, ayant toutes un profil un peu particulier que je tends à faire évoluer au cours de l'histoire. 

Le fait que ce soit une histoire dont vous êtes le héros implique qu'à chaque fin de partie de chapitre se présente à vous des choix qui vont moduler les événements à suivre. Choix qui paraissent assez anodins, du type faire une action ou ne pas la faire, mais qui fait que le chapitre dans son ensemble ne sera pas le même en fonction de ce qu'on a choisi de faire ou de dire à certains moments de l'histoire. Bien sûr, par moments, les choix se recoupent, c'est-à-dire que la même scène pourrait être rencontrée deux fois sur deux choix différents, mais ça reste limité à une ou deux scènes de la sorte par chapitre. Des scènes plutôt importantes, donc.

Ce ne sont pas des changements hyper importants qu'on constatera d'un choix à l'autre, je veux dire que Sara ne va pas finir SDF ou Docteur en lettres modernes en fonction de ça. Mais les événements auxquels elle devra faire face s'adapteront aux choix effectués, développeront davantage un aspect de sa vie qu'un autre par exemple, feront qu'elle sera plus ou moins proche avec certaines personnes, etc. Ca parait assez psychologique comme ça, mais ça n'a pas cette prétention, je ne peux pas tout contrôler de A à Z puisque j'ai quand même envie de laisser place au hasard, prendre l'inspiration comme elle vient pour la suite des événements. 

Concrètement, le premier épisode est un épisode de mise en place du décor. Puisqu'on est Sara quasi en real time, il faut qu'on apprenne à la connaitre, que les différents choix permettent d'en savoir tout autant sur elle et ceux qu'elle côtoie, qu'on s'imprègne un peu du contexte, etc, avant de vraiment commencer à placer les péripéties. 

Le deuxième épisode sera plus avancé, et j'ai peut-être dans l'idée de permettre un choix de personnage. Si ce n'est pas fait là, ce sera fait ultérieurement. 

La suite est encore incertaine, et je change souvent d'idée en cours de route.

Alors sans attendre, quelques petits extraits du premier chapitre (avec quelques indices d'un type de péripétie envisageable) : 

Fini de se balancer sur la chaise de bureau, je roulai vers l’ordinateur et caressai le trackpad de celui-ci pour le faire sortir de sa veille. Un rapide coup d’oeil par dessus l’ordinateur et à travers la baie vitrée me fit voir qu’il commençait à neiger : de gros flocons étincelaient à la lueur des lampadaires et rendaient les trottoirs et la surface lisse des voitures garées ici et là scintillants comme recouverts de diamants. Je souris. C’était une douce et calme soirée de février dans le quartier avoisinant. 

Nous avons beau nous connaitre que par le biais d’un pseudonyme et de nombreux échanges numériques, nous sommes, à mes yeux, déjà plus que de simples amis. Parce que derrière ces pseudos et avatars, nous sommes des personnes sincères et partageant quelque chose gratuitement, sans arrières pensées, et sans avoir nulle autre motivation que celle de s’entraider et de s’écouter mutuellement. 
C’est pour moi quelque chose de précieux.

— Je peux pas ! Ca me rend folle ! Je te jure que j’essaie de ne pas devenir parano à son sujet, mais y a pas une seule minute pendant laquelle je me sens rassurée. Il est tellement évasif, tellement silencieux… j’ai l’impression que nos rendez-vous ne valent pas plus que ses obligations de déplacement pour assister à des conférences je ne sais où… (...)
— Mais tu lui en as parlé de tout ça ? C’est pas à moi que tu devrais dire ça, tu sais… 
— Je le connais trop bien… si je commence à chercher la petite bête avec lui, il va me quitter… là ça ne tient qu’à un fil…  

— Alors, concrètement, tu penses quoi de sa proposition ? 
— Honnêtement… je sais pas… Au départ j’étais un peu vexée qu’elle me demande ça à moi, tu sais, l’espace d’un instant j’ai pensé qu’elle me considérais comme une spécialiste de ce genre d’affaires… 
— Non, elle t’apprécie, elle aurait demandé ça à n’importe qui d’autre qui soit aussi proche d’elle que toi.
— Oui je sais, c’est ce que j’ai pensé par la suite. Je pense pas qu’elle aime étaler ses problèmes de couple, et comme Alice et Loïc se connaissent, elle a d’abord pensé à moi. 

On avait dû passer des heures à discuter ainsi autour de chocolats chauds. Quand mon tour était venu de parler de moi, je n’avais pas trouvé grand chose à dire, mis à part que je n’étais pas très sociable, pas très intéressée par les cours de musique ou par les réunions familiales, ce qui me valait d’être le vilain petit canard de ma famille, mais que je ne le vivais pas trop mal puisque je me complaisais dans mes activités en solitaire. 
« C’est pas plus mal d’être un vilain petit canard, me lança Roxanne. Parce que la suite logique des choses, c’est que tu leur montre à tous qu'en réalité tu es un magnifique cygne.
— Je serais la première à avoir hâte de voir ça, lui répondis-je.

xoxo

4 commentaires:

  1. Ton idée est géniale ! Elle me fait penser au film Mr Nobody, je ne sais pas si tu l'as vu !
    En tout cas c'est super que tu réalises tes projets.

    Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est vrai pour Mr. Nobody ! Je n'y avais pas pensé ! Sauf que Mr. Nobody est centré quand même sur les relations amoureuses et leurs conséquences sur la vie du protagoniste principal, tandis que je vise à ne pas me focaliser que sur cet aspect là de la vie de mes personnages ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Mais j'adore tes longs commentaires Safia <3.
    Oui tu as bien raison. Je ne pense pas non plus qu'une situation soit meilleure qu'une autre, tout dépend des projets que les gens ont en tête :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci ! J'ai corrigé ! Ce n'était pas un bug, juste moi qui ne suis pas douée et qui ait dû taper au mauvais endroit lorsque je choisissais mon titre ;)

    Je t'en prie, je serais très intéressée de le lire :)

    RépondreSupprimer

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !