mercredi 11 février 2015

Je suis une vieille blogueuse

J'ai commencé à bloguer en 2008. Depuis, j'ai beaucoup évolué (heureusement...) et beaucoup "voyagé" entre les plateformes... retour sur les aventures d'une blogueuse lambda.

Skyblog conjoint en 2008

Eh oui, la plupart des vieilles blogueuses ont commencé par raconter leur life sur THE plateforme bloguesque adolescente : skyblog/skyrock. 
A l'époque, je n'avais pas encore d'ordinateur à moi. J'étais avec ma meilleure amie de toujours en train de squatter sur un des ordinateurs de notre médiathèque de quartier quand on s'est dit qu'on pourrait essayer de trouver des tchats sympas pour faire connaissance avec des mecs (dans cette période de l'adolescence où nos hormones bouillonnaient...). Je pense que c'est comme ça qu'on a découvert skyblog au bout d'un moment, et on s'est dit : mais ça serait cool de faire un blog ensemble ! Youhou ! Ni une ni deux, on s'est inscrites et on a commencé à organiser nos vies autour du blog. 

Oui parce que déjà en 3e, on était des nenettes très organisées. On se faisait des "réunions" entre nous pour discuter de quelles photos de nous poster et que mettre comme texte sous ces photos. La fin du collège et le bal de fin d'année approchant, on a aussi commencé à aller sur le tchat de skyrock pour se trouver des guitaristes pour jouer au bal (je vous raconte pas la mésaventure, au final on a laissé tomber). 

Blog de lycéenne pseudo-dépressive 

Par la suite, j'ai laissé de côté ce blog, ma BFF étant partie vivre à l'étranger, et j'ai créé mon propre blog pour d'abord y poster des poèmes noirs pas très... enfin nazes quoi, et mon blog a été piraté (ainsi que mon MSN, la totale loose quoi), ce qui me poussa à en créer un nouveau à mon entrée au lycée. 

Là j'ai un peu changé de style, mon blog contenait mes textes du genre assez poétique, mais toujours aussi sombres. Ce qui m'a valu d'être qualifiée par l'un de mes potes de pseudo-dépressive. M'enfin passons. 

J'ai changé plusieurs fois de blog, toujours sous skyrock, j'avais pas mal de connaissances blogueuses et on s'adonnait toutes à des concours de textes et de photos... enfin bref. A un moment j'en ai eu marre, surtout que trop de monde connaissait mon blog, et j'ai décidé de repartir de zéro en anonyme. 

Journal intime plus ou moins anonyme

Le principe du blog était cette fois-ci de parler de tout ce qui me préoccupait, sous forme de journal intime. Je ne sais pas comment mais ce blog a eu encore plus de succès, et c'est là que j'ai vraiment commencé à me rapprocher de certaines blogueuses. 

Passage sur blogger

Suite à un sondage, il en était ressorti que la plateforme blogger allait être plus adaptée pour la suite. Donc j'ai déménagé, comme beaucoup de blogueuses avant moi, et après moi, sur blogger. 

Là mon activité bloguesque allait bon train et je suis entrée en médecine. 

Se rendre compte de l'irrégularité de mes activités sur la toile...


Les remises en question...

Et là. Boom. Grosse crise existentielle. 

Je crois que j'ai eu une crise d'adolescence tardive suivie d'une grosse remise en question qui a fait que je ne savais plus ce que je voulais sur AUCUN plan : études, familles, amour, amitié. J'étais dans la déchéance totale. J'ai tout supprimé sans crier gare, je suis revenue, repartie, revenue, repartie... En somme j'ai perdu bon nombre de mes lecteurs en cours de route, et j'ai aussi perdu de vue certaines blogueuses que je suivais. La catastrophe. 

Ce qui est ressorti de toute cette période là, c'est que j'allais tellement mal que j'ai perdu goût à ce qui avait occupé mon temps libre pendant des années. Ce qui m'avait aidé à tenir bon, parce que l'ambiance au lycée était compliqué, que ma meilleure amie vivait à des kilomètres, que j'me sentais seule, incomprise, que j'étais tellement critique envers tout et tout le monde que je laissais personne m'approcher dans la vraie vie... Bref j'ai un peu tout balancé alors que bon nombre de mes amies blogueuses ont été là pour moi, m'ont suivie, m'ont aidée. 

J'avais aussi perdu goût à l'écriture, parce que pendant tout le lycée je passais mon temps à faire ça, à écrire sur tout et n'importe quoi, et à apprécier ces moments. C'est devenu compliqué et je ne sais toujours pas vraiment pourquoi, mais ma vie a pris une telle tournure que je ne savais vraiment plus qui j'étais. 

La situation actuelle 

Aujourd'hui, après avoir vécu tous ces chamboulements, je suis de nouveau sur blogger. Bien sûr, en 6 années, beaucoup de choses ont changé... les blogueuses étaient pas prises au sérieux avant. Aujourd'hui c'en est à un stade quasi commercial, professionnel, voire élitiste. Je ne me considère pas comme une blogueuse spéciale, je suis une fille lambda qui prend plaisir à faire ce qu'elle fait sur le net et je n'en tire aucun profit si ce n'est ma propre satisfaction. 

Je pense être davantage dans une optique de discussion, de réflexion, d'échange, que de business

Enfin bref, la blogosphère a beaucoup évolué et est devenue quelque peu hostile envers les "simples blogueuses" que nous sommes. 

Alors franchement, revenir sur la toile aujourd'hui, c'est un peu hardcore. J'ai pas vraiment connu les débuts de la popularité de Hellocoton par exemple, et maintenant que je suis dessus, j'ai le loisir de voir que ce qui est "à l'affiche" correspond toujours à la même chose, que maintenant, pour être une bonne blogueuse, faut répondre à certains critères, faut faire les choses d'une certaine façon, prendre des photos sous un certain angle, parler de certaines choses à certains moments, etc etc... What?

On en voit à la pelle des articles "10 conseils pour être une bonne blogueuse !". Genre c'est comme ça et pas autrement que tu vas plaire, meuf (ou mec, soyons pas genrés). Faut faire le buzz, faut que ça brille, faut que ça gnagnagni gnagnagna. 

Je me moque un peu parce que la plupart de ces blogueuses là, je les lis pas moi personnellement, mais au fond on aimerait tous être A la une

Bref, c'était la chronique d'une blogueuse lambda. 

xoxo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !